Kaleb – Saison I • Myra Eljundir

kalebcouv

Genre : Fantastique Jeunesse
Date de parution : Juin 2012
Éditeur : Robert Laffont
À partir de 14 ans

Résumé

À 19 ans, Kaleb Helgusson se découvre empathe : il se connecte à vos émotions pour vous manipuler. Il vous connaît mieux que vous-mêmes. Et cela le rend irrésistible. Terriblement dangereux. Parce qu’on ne peut s’empêcher de l’aimer. À la folie. À la mort.

Sachez que ce qu’il vous fera, il n’en sera pas désolé. Ce don qu’il tient d’une lignée islandaise millénaire le grise. Même traqué comme une bête, il en veut toujours plus. Jusqu’au jour où sa propre puissance le dépasse et où tout bascule… Mais que peut-on contre le volcan qui vient de se réveiller ?

Extrait

– Je… je suis désolé…j’aurais dû te prévenir…
Je suis végétarien.
Il est sous le choc de ce qu’il vient d’articuler. Ce n’est pourtant pas un énième mensonge pour séduire Mathilde, mais l’aboutissement logique d’une série d’écœurements qu’il ressent depuis quelques jours, chaque fois qu’on lui propose de la viande, et sur lesquels il a fini par mettre un mot. Là où son hôtesse voit de banals ingrédients, une image moins appétissante se substitue dans l’esprit de Kaleb. Il visualise les cochons emprisonnés depuis leur naissance, engraissés, empêchés dans leurs mouvements par des cages trop petites. Il voit la lumière constante de l’usine à viande, la puanteur dans laquelle on les oblige à vivre, les maladies, la peur, la douleur… le transport des bêtes, entassées et effrayées, dans un camion les conduisant vers un lieu de mort qu’elles flairent de loin. Et la peur, encore, les insultes et les coups pour les faire entrer dans l’abattoir, l’incompréhension des animaux terrifiés. La terreur lors de l’étourdissement raté. La douleur d’être tracté par une seule patte, tête en bas. L’horreur de la lame qui s’enfonce dans la gorge, le cerveau qui panique, le corps qui s’agite, comme celui des autres, à la chaîne… Puis la mort. Indigne. Cruelle. Le terminus d’une vie sacrifiée. L’erreur d’être né animal, l’horreur d’être nié, de n’être qu’une marchandise instrumentalisée pour finir débité en petits morceaux, qui donnent bon goût à un vulgaire plat de pâtes… Voilà ce que Kaleb voit quand il regarde les lardons éparpillés sur le sol. Voilà pourquoi il n’arrive plus à manger de ces cadavres.

Mon avis

J’avais entendu parlé de ce livre, et les nombreux avis ont piqué ma curiosité. Dès le début du roman, on apprend à connaître Kaleb qui possède un profil plutôt inhabituel étant donné qu’il est difficile de s’attacher à lui. Il est manipulateur, impulsif et agressif. Mais très vite, le récit va mettre en évidence que ce jeune homme est simplement dépassé par ce don d’empathie qui s’éveille en lui. Un don qui lui impose de ressentir toutes les émotions des gens autour de lui : la tristesse, la peur, la haine, la colère, la joie…

Peu à peu, on s’attache à ce personnage qui est en souffrance perpétuelle, on ressent alors une vague de compassion pour sa situation difficile, puisque de nombreuses personnes autour de lui cherchent à le nuire. Il se bat seul contre le Mal qui sommeille en lui, en se raccrochant au maximum sur le Bien qui l’entoure.

J’ai également apprécié le fait que le roman offre une histoire parallèle entre deux récits, puisque l’on suit Kaleb mais également un duo de personnages qui le recherche activement. Ces deux histoires mêlées permettent d’éclaircir le récit en répondant aux questions silencieuses du lecteur.

Le seul petit point négatif, selon moi, dans ce roman réside dans le résumé qui suppose des scènes difficiles et violentes puisqu’il est « déconseillé aux âmes sensibles et aux moins de 15 ans ». Étant plutôt cliente de thriller, cet aspect a été abordé mais pas aboutit dans Kaleb, ce qui représente le seul point décevant pour moi. Mais il faut savoir tout de même que ce roman s’adresse à la jeunesse, il est donc logique d’éviter les scènes trop violentes…

Enfin, le dénouement est très surprenant, et répond à beaucoup de questions restées sans réponse pendant la lecture. Malheureusement, j’attendais une fin beaucoup plus prenante et intense, et je suis restée légèrement frustrée à la fin du roman. Cependant, on voit clairement que l’auteure cherche à jouer un peu avec nos nerfs, et veut nous pousser à lire le prochain tome, ce que je vais probablement faire…

Pour conclure, c’est un bon roman mélangeant le thriller psychologique et le fantastique qui nous pousse à se lancer dans la lecture des autres saisons de Kaleb.

Ma note

Etoile 3

Pour vous procurer ce roman, il vous suffit de cliquer sur le lien ci-dessous !

Cliquez ici !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s