Le sel de nos larmes • Ruta Sepetys

img_20170124_183823

Roman Historique Jeunesse
16 juin 2016
Éditions Gallimard
464 pages

Prix littéraire des chroniqueurs Web

résuméimage

Hiver 1945. Quatre adolescents. Quatre destinées.
Chacun né dans un pays différent. Chacun traqué et hanté par sa propre guerre.
Parmi les milliers de réfugiés fuyant à pied vers la côte devant l’avancée des troupes soviétiques, quatre adolescents sont réunis par le destin pour affronter le froid, la faim, la peur, les bombes… Tous partagent un même but : embarquer sur le Wilhelm Gustloff, un énorme navire promesse de liberté…

extraitimage

S’agissait-il d’une alerte ? D’un raid aérien ?
Je compris alors ce qui se passait. C’était la sirène. Le navire partait enfin.
Je jetai un coup d’œil à travers le joint d’acier pour le regretter aussitôt. La scène qui se déroulait en contrebas était effrayante. Je n’avais jamais assisté à pareille détresse. Ceux qu’on avait laissés sur les quais tentaient désespérément de monter à bord. Ils avaient le visage déformé tant ils criaient, pleuraient, imploraient.
Des mères tentaient de lancer leurs nourrissons aux passagers sur le pont, mais elles ne parvenaient pas à les lancer assez haut. Leurs bébés allaient s’écraser contre le flanc du navire avant de sombrer dans la mer. Les femmes plongeaient en hurlant dans l’eau à la suite de leurs enfants. Un homme habillé en femme tenta de prendre la passerelle d’assaut, mais il fut intercepté par une sentinelle qui le roua de coups. Je regardai ce terrible spectacle du pont supérieur, la mort dans l’âme, saisi de compassion pour tous ces malheureux qui criaient qu’ils mourraient si on ne leur permettait pas d’embarquer. Le Gustloff était leur seul espoir.

monavisimage

À la fin de ma lecture de ce roman, je suis restée sans voix face à ce chef d’œuvre littéraire. Une histoire qui nous rappelle combien il est important de ne pas oublier…

L’auteur nous explique, à la fin du livre, que cette histoire est un roman historique. Mais pour autant, le naufrage du Wilhelm Gustloff a bel et bien existé. Ce fut d’ailleurs la catastrophe la plus meurtrière de l’histoire maritime ; et pourtant, la plupart des gens n’en ont jamais entendu parler, contrairement au Titanic. Cette méconnaissance de ce drame est révoltante, comment un drame de cette ampleur a pu être simplement effacé des mémoires ?

Et c’est à travers cette catastrophe que Ruta Sepetys nous offre une histoire réunissant courage, amour, amitié et une réalité abominable. Ce roman se présente sous la forme d’un récit à quatre voix, quatre adolescents que l’on va suivre dans leur lutte pour la survie. Ils ont des origines différentes mais vont tous être réunis pour monter sur le même bateau leur promettant de fuit les russes et donc la vie sauve. On découvre ainsi le passé, le caractère de chacun des personnages au fil des pages mais surtout leur périple pour atteindre le bateau. On change de personnage à chaque chapitre, les chapitres étant très courts (1 à 3 pages), le récit est donc extrêmement dynamique et la lecture très rapide.

Ce roman m’a évidemment bouleversé, mais plus important encore, il m’a fait connaître un pan de l’Histoire qui m’était jusqu’à maintenant, inconnu. Ruta Sepetys signe un hommage vibrant à toutes ces victimes oubliées par ce roman documenté et captivant. Le sel de nos larmes est un roman puissant, bouleversant, éblouissant de justesse, de vérité et d’humanité ; un roman qui pourrait devenir indispensable.

manoteimage

Un petit chef d’œuvre qui mérite d’être lu de tous…

Etoiles 5
20/20

plume

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

4 réflexions sur “Le sel de nos larmes • Ruta Sepetys

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s