La voix cachée • Parinoush Saniee

IMG_20170202_182636.jpg

Roman Contemporain
12 Janvier 2017
Éditions Robert Laffont
378 pages

résuméimage

À quatre ans, Shahaab ne parle toujours pas. Protégé par sa mère, il n’a pas conscience de sa différence et vit heureux. Puis il découvre que son entourage, y compris son père, le prend pour un idiot et se moque constamment de lui. Son monde de paix et d’harmonie s’écroule. Comment faire face à la violence psychologique dont il est victime ?

Submergé par la révolte, Shahaab devient un véritable petit démon. Jusqu’à l’arrivée de sa grand-mère. À force d’amour et d’écoute, elle le délivre de sa rage et lui apprend à communiquer. Les voix de Shahaab et de sa mère, Maryam, se mêlent pour raconter cette histoire vraie d’une enfance brisée puis reconstruite.

extraitimage

-Allons, dis quelque chose.
(…)
Tout le monde attendait. J’étouffais, mon cœur battait beaucoup trop vite. Maman, ma seule source d’espoir et de protection, m’avait trahi. Elle avait raconté à tout le monde ce qui devait être un secret entre elle et moi. J’ai arraché ma main de la sienne et j’ai couru vers notre maison, me promettant de ne plus jamais commettre cette erreur, de ne plus jamais avoir pitié d’elle.
Pendant quelques jours, tout le monde n’a parlé que de moi, puis ils s’en sont désintéressés. Tous, même Maman, ont fini par se persuader que c’était le fruit de son imagination. Elle avait tellement envie de m’entendre parler ! Ils m’ont laissé tranquille, et j’ai pu à nouveau me réfugier dans le cocon de mon mutisme.

monavisimage

Ah mais quel bonheur de retrouver la plume de cette auteure que j’affectionne particulièrement depuis ma lecture du Voile de Téhéran, et ce nouveau roman fut largement à la hauteur de mes attentes.

Ce roman est l’histoire touchante de Shahaab, un enfant qui souffre de la différence au quotidien. À quatre ans, Shahaab ne parle toujours pas, enfermé dans son mutisme, il souffre du regard des autres qui le prennent tous pour un idiot. Progressivement, cette souffrance va se transformer en une violence intense qui lui permet de se délivrer de sa colère…

Cette histoire prouve que les mots peuvent être aussi dévastateurs que la violence de certains coups. Shahaab, sans cesse critiqué, renié et traité de « débile », de « gogol », va être profondément bouleversé, psychologiquement affecté. Personne ne le comprend. Et selon lui, personne ne l’aime, en particulier son père. Ce dernier le rejette sous le poids d’une religion rigoriste, malgré la détresse apparente de son fils.

Parinoush Saniee dénonce avec subtilité des thèmes qui dont écho au Voile du Téhéran comme la condition féminine en Iran, les traditions d’une religion omniprésente, ou encore les mariages arrangés quand ils ne sont pas forcés. Elle a su, une nouvelle fois, trouver les mots justes pour me bouleverser et me révolter.

J’ai rarement été aussi touchée par un personnage. J’ai appris à comprendre Shahaab, à l’aimer tendrement. Je suis souvent restée bouche bée face à cette intolérance et cette violence qu’il subit au quotidien, qu’il va traduire par un mutisme profondément enraciné, un silence qu’il va utiliser comme un bouclier, ou comme une arme. J’ai beaucoup aimé également certains personnages secondaires, comme la grand-mère de Shahaab ou encore Monsieur et Madame Karimi, qui amènent un peu de douceur et d’espoir dans la vie de ce jeune garçon.

Un roman magnifiquement bouleversant qui a su me tirer quelques larmes. J’ai eu un profond coup de cœur pour Shahaab, un garçon incompris qui ne mérite pas cette enfance faite d’intolérance et de discrimination.

manoteimage

Un roman sous la forme d’un témoignage magnifique et essentiel. À lire impérativement !

Etoiles 5
18/20

plume

Publicités

3 réflexions sur “La voix cachée • Parinoush Saniee

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s