L’adoption – Qinaya • Zidrou et Arno Monin

IMG-20170423-WA0008

Bande dessinée
04 mai 2016
Bamboo Éditions
62 pages

résuméimage

L’amour ne se vole pas. L’amour ne s’achète pas. L’amour se mérite. Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c’est la vie de tous qui est chamboulée. Mais pour Gabriel, ce sera encore plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n’a jamais pris le temps d’être père. Des premiers contacts un rien distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d’imaginer.

extraitimage

IMG-20170423-WA0006.jpgIMG-20170423-WA0012

monavisimage

Ah mais quelle jolie bande dessinée ! Ça faisait déjà un petit moment que je souhaitais la découvrir et je ne suis pas déçue, c’est une vraie pépite.

Au début de la lecture, on rencontre un couple qui décide de se lancer dans l’adoption afin de combler un vide qui les a rongé pendant tant d’années. Qinaya, quatre ans, va  débarquer dans leur vie après avoir perdu ses parents lors d’un tremblement de terre au Pérou. Après des débuts difficiles, la fillette va peu à peu s’intégrer dans sa nouvelle famille, et va ainsi créer des liens, notamment avec son Grand-Père. Un papy d’adoption d’abord cynique et distant, va finalement se révéler très attendrissant malgré son côté bourru. Cette relation entre nos deux protagonistes est très belle à voir, d’une tendresse inouïe, qui fait beaucoup de bien.

C’est une histoire toute simple, mais on s’attache très vite à cet univers et à cette petite fille si adorable. On entre dans cette famille dans laquelle les personnages vont tenter de se comprendre et de s’apprivoiser. Le thème de l’adoption est abordé de façon réaliste, et introduit les difficultés que peuvent rencontrer les parents face à cette situation délicate. La fin quant à elle, est à la fois splendide, émouvante et surprenante ; on ne peut qu’attendre impatiemment la suite de cette BD en espérant à tout prix une happy end. Le dessin est à l’image de l’histoire, tout en douceur, en tendresse et en rondeur. Il est au service des personnages les rendant encore plus attendrissants tant ils sont expressifs.

manoteimage

Un premier tome drôle et touchant. C’est une petite pépite qui offre une sacrée bouffée d’air frais.

Etoiles 5

COUP DE CŒUR !

19/20

plume

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s