Les mille talents d’Euridice Gusmão • Martha Batalha

lesmilletalentsdeuridicegusmao.jpg

Roman Contemporain
12 janvier 2017
Éditions Denoël
256 pages

résuméimage

L’histoire d’Eurídice Gusmão, ça pourrait être la vôtre, ou la mienne. Celle de toutes les femmes à qui on explique qu’elles ne doivent pas trop penser. Et qui choisissent de faire autrement…

«Responsable de l’augmentation de 100 % du noyau familial en moins de deux ans, Eurídice décida de se désinvestir de l’aspect physique de ses devoirs matrimoniaux. Comme il était impossible de faire entendre raison à Antenor, elle se fit comprendre par les kilos qu’elle accumula. C’est vrai, les kilos parlent, les kilos crient, et exigent – Ne me touche plus jamais. Eurídice faisait durer le café du matin jusqu’au petit déjeuner de dix heures, le déjeuner jusqu’au goûter de quatre heures, et le dîner jusqu’au souper de neuf heures. Eurídice gagna trois mentons. Constatant qu’elle avait atteint la ligne, cette ligne à partir de laquelle son mari ne s’approcherait plus d’elle, elle adopta à nouveau un rythme alimentaire sain.»

extraitimage

À présent qu’on connaît les deux moitiés d’Euridice, on comprend mieux ses bonds en avant et ses rétractations. On comprend mieux pourquoi elle se lançait dans des projets et ne parvenait pas à s’opposer à son mari. (…) Euridice ne se servit pas de ses mains pour proclamer son indépendance, mais pour y plonger son visage défait. Elle savait que son mari avait raison, que son point de vue était le plus raisonnable, et le plus en accord avec la personne raisonnable qu’elle s’était promis d’être après la fugue de Guida.

monavisimage

Ce roman m’a fait de l’œil pour sa couverture pleine de pep’s et son titre me semblait très prometteur, pourtant je n’ai pas su apprécier cette histoire comme je l’avais imaginé.

Nous sommes plongés dans les années 1940-1950 en plein cœur du Brésil, un pays et une époque où la condition de la femme est très peu enviable. Privées de rêves et de libertés, les brésiliennes doivent assumer un rôle précis : celui de mère au foyer et d’épouse.

L’histoire en compagnie d’Euridice démarrait très bien, on découvre une femme pleine de rêves et d’espoirs aux capacités multiples et aux ambitions débordantes. Seulement, au cours du roman, trop de personnages s’insèrent dans l’histoire qui ne trouvent finalement pas leur place. Je me suis donc sentie frustrée au cours de ma lecture notamment par le fait que beaucoup de personnages méritaient que l’on s’attarde davantage sur eux. Je souhaitais par exemple passer davantage de temps aux côtés d’Euridice, un personnage haut en couleur ; mais cette multitude de protagonistes m’a empêché de m’attacher plus particulièrement à certains d’entre eux. C’est là mon plus grand regret.

Ce roman certes original et à l’écriture vive et pleine d’humour, me laisse un sentiment d’inachevé. L’histoire voulait mettre en avant des femmes aux vies fascinantes mais malheureusement selon moi, l’auteur n’a fait que survoler l’histoire de celles-ci.

manoteimage.png

2,5 etoiles

11/20

plume

Publicités

2 réflexions sur “Les mille talents d’Euridice Gusmão • Martha Batalha

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s