Hôtel des muses • Ann Kidd Taylor

IMG_20170708_162053.jpg

Roman Contemporain
17 mai 2017
Calmann-Levy
396 pages

coup de coeur

résuméimage

Maeve, une biologiste marine, arpente les océans du monde. À l’approche de son anniversaire, elle retourne dans le golfe du Mexique, à l’Hôtel des Muses, fondé par son exubérante grand-mère sur un îlot paradisiaque. Dans ce lieu splendide où elle a grandi, elle veut faire le point sur sa vie.
Ce séjour va prendre une tournure inattendue. Dès son arrivée, Maeve ap­prend qu’un nouveau chef a été embauché : Daniel, son amour de jeunesse, avec qui elle a failli se marier sept ans plus tôt. Puis son frère lui annonce qu’il va publier un premier roman inspiré de sa vie amoureuse. Maeve se sent tra­hie, et bientôt, quelqu’un s’en prend aux requins citrons, son espèce favorite…
Avec un cadre somptueux, une fine analyse des sentiments et des personnages profonds, Hôtel des Muses est une évocation tendre et touchante du pouvoir du pardon et de la promesse du véritable amour.

extraitimage

Quand on me demande d’où me vient ma passion pour les requins, je réponds que l’un d’entre eux m’a attaquée quand j’avais douze ans. Si on s’en tient aux statistiques, j’avais plus à craindre des cocotiers qui foisonnaient aux abords de l’hôtel que des requins en vadrouille dans le golfe du Mexique. Sachant que les noix de coco dégringolaient comme des torpilles, il est plus qu’étrange que j’aie échappé à un traumatisme crânien pour être finalement mordue par un requin – une espèce vieille de quatre cents millions d’années, présente sur Terre avant les arbres, avant les dinosaures, avant les hommes. Mon agresseur était un requin bordé, Carcharhinus limbatus, celui qui a la réputation de crever la surface de l’eau et de pirouetter en l’air quand il vient se nourrir des poissons près de la surface. La morsure s’est soldée par trente-trois points de suture, une cicatrice de trente-trois centimètres, et une obsession pour les requins.

monavisimage

C’est en découvrant ce genre d’histoire que l’on se rend compte du bonheur d’être lecteur et du plaisir que l’on prend à entrer dans des univers et des vies qui diffèrent de ce que l’on connaît. Je n’avais encore jamais entendu parler de ce roman lorsque je l’ai reçu de la part des éditions Calmann-Levy, et un grand merci à eux pour ce beau coup de cœur qu’il m’ont remis entre les mains.

Dès les premières pages, on rencontre Maeve, une biologiste marine trentenaire qui vient de terminer sa mission de recherche à Birmini, et revient sur ses terres à Palermo pour retrouver Robin, son frère jumeau et Perri, sa grand-mère. Elle retrouve ainsi la maison de son enfance : l’hôtel des muses.

Cette île va faire remonter à la surface un amour de jeunesse et des sentiments restés enfouis depuis trop longtemps. Maeve va ainsi se confronter à son passé et retrouver Daniel, son ancien fiancé, accompagné de sa fille Hazel… C’est le début d’une belle histoire pleine d’humanité, de sincérité et de tendresse et tout cela sans tomber dans la romance. On découvre Maeve dans un tournant de sa vie puisque l’on assiste à une grand remise en question de ses envies, de ses besoins… Et c’est une Maeve pleine de doutes et d’interrogations que l’on suivra au gré de ses questionnements et de ses doutes.

L’auteure nous invite à retrouver un cocon plein de douceur et de beauté. On suit calmement Maeve, et la plume de Ann Kidd Taylor permet au lecteur de se plonger dans un monde de silence, d’apesanteur qui a la capacité de nous bercer dans un voile de délicatesse.  Un monde où chaque sensation est décuplée, et où les événements sont imprévisibles.

L’Hôtel des muses évoque le pouvoir du pardon, les difficultés à vivre et à avancer avec des regrets, la puissance d’une passion sur l’équilibre d’une seule personne, mais aussi l’amour imprévisible que l’on peut connaître sans le vouloir… Une lecture magnifique qui marquera mon année 2017.

manoteimage

 

Etoiles 5
20/20

Publicités

2 réflexions sur “Hôtel des muses • Ann Kidd Taylor

  1. anouklibrary dit :

    Quand je lis une chronique pareille sur ce roman, je suis aux anges ❤ Ce roman m'a fait vivre tellement d'émotions… Il est si beau et en même temps tout en délicatesse. Je l'ai aimé de tout mon cœur, du début à la fin. Je regrette qu'il n'ait pas fait plus de vagues car il mérite le succès !

    Aimé par 1 personne

    • bookishpleasure dit :

      Je suis ravie de voir que l’on peut ressentir la même chose à propos d’un roman d’un lecteur à un autre ❤
      Cette histoire m'a transporté du début à la fin, et lorsque j'ai lu les dernières pages, je me suis sentie à la fois mélancolique et heureuse d'avoir pu découvrir un aussi bon roman 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s